Les coffrets de la fin du Moyen-Âge

Coffrets à estampe, vers 1490 et 1510. © RMN-Gp / musée de Cluny, Cl. 23837 et Cl. 23877

Cycles de conférences proposées par le Musée de Dinan et la bibliothèque municipale de Dinan

En savoir plus sur l’image de l’en-tête

Les coffres, à la fois meuble et bagage, font partie du mobilier essentiel au stockage et au transport des objets de la vie quotidienne. Ils répondent au mode de vie de la société médiévale qui se déplaçait d’un lieu d’habitation à un autre.

Au sein de la grande famille des coffres aux membres aussi innombrables que diversifiés, se détache un petit groupe de coffrets aux caractéristiques singulières. Loin d’être un simple meuble de rangement, ces coffrets en bois sont de véritables coffres-forts permettant de cacher des biens à l’abri des regards. Ils sont souvent dotés de mécanisme de fermeture ingénieux et de compartiments internes cachés…

À quoi pouvaient-ils bien servir ? On ignore encore l’usage exact de ces coffrets car aucun d’eux n’a été retrouvé avec son contenu. Mais l’étude de ces objets précieux apporte quelques indications. Grâce aux traces de passants pour une bandoulière, on sait qu’ils pouvaient être transportés. Mais à cause de la fragilité des matériaux et du mécanisme difficile à manipuler, ils n’ont probablement pas étés utilisés comme bagages pour de longs trajets.

Face aux différentes hypothèses avancées pour expliquer l’usage de ces coffrets, une paraît plus probable. Par son format, son orientation et ses proportions, le coffret a pu être destiné aux transports de livres. Ainsi, ces ouvrages précieux bénéficiaient d’une protection matérielle constituée de la serrure, de la clé et du mécanisme, assortie d’une dimension spirituelle en la présence d’estampes religieuses.

Gratuit – Renseignements : 02.96.39.04.65 / bm@dinan.fr

Bibliothèque municipale de Dinan – (Salle Mathurin-Monier)

20, rue Waldeck-Rousseau, 22100 Dinan

Bibliographie :

Mystérieux coffrets [Texte imprimé] : estampes au temps de la Dame à la Licorne : [exposition, Paris, musée de Cluny – Musée national du Moyen Age, 18 septembre 2019 – 6 janvier 2020], sous la direction de Séverine Lepape, Michel Huynh et Caroline Vrand, Ed.Liénart : musée de Cluny, Paris, 2019. (BOUTIQUE DU MUSEE)

Michel Huynh et Séverine Lepape, « De nouveaux témoignages iconographiques des coffrets à estampes », Nouvelles de l’estampe, vol. 256,‎ , p. 4-19.

Séverine Lepage, « When Assemblage Makes Sense: An Example of a Coffret à Estampe : Art in Print », Art in Print, vol. 2, no 4,‎ 2012, p. 9-14.



Citer ce billet
Michel Huynh (2024, 13 mars). Les coffrets de la fin du Moyen-Âge. La chronique du musée de Cluny. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w0m3

Michel Huynh

Né à Obernai (67), date et lieu de décès non encore déterminés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search